TIMEZONE RECORDS: KUENSTLERDETAILS

KuenstlerdetailsKuenstlerdetails

Nesles


Nesles


Un dernier disque avant la fin du monde?

Le nouvel album de Nesles pourrait e?tre celui-la?. Apre?s l’organique et flamboyant Permafrost, Arsenic de?voile une autre facette de son auteur, qui en contient une multitude - acteur, dandy-punk hyperactif nourri de rock inde?pendant autant que de litte?rature, activiste d'une certaine sce?ne francophone, avec le Festival, les Soire?es et le Cafe? Walden... En s’impre?gnant de ces multiples personnalite?s, l’album le?ve le voile sur un monde e?trange que l'on regarde se consumer en dansant. Une expe?rience qui vous absorbe.

Et dont personne ne sortira indemne.

Sous l’emprise de cette improbable potion, on perd pied, on achoppe. Dans une de?rivation constamment chancelante entre ombre et cre?puscule, Arsenic s’immisce alors dans vos veines avec une acuite? toxique. De ce venin de luxe, on te?te goulu?ment chaque goutte jusqu'a? la lie.

Re?alise? une nouvelle fois par Alain Cluzeau, Arsenic creuse plus profond encore le sillon qu’avait commence? a? dessiner Permafrost. En explorant les recoins de sonorite?s rock ou folk e?choue?es sur les rives e?lectroniques, Arsenic fait le choix de ne pas choisir. Entre l’organique et le nume?rique. Entre le jour et la nuit. Entre la terre et le ciel. Les participations de Matt Swanson (Lambchop), d’Armelle Pioline (Superbravo) ou d’une chorale d’enfants parache?vent l’e?chafaudage subtil d’un e?difice sonore en clair-obscur.

Dans un dernier paradoxe, l’album de?voile d’ailleurs, sous ses sombres atmosphe?res, une e?nergie, une soif de vivre, un e?lan qui jaillit au coeur des cendres.

Mieux qu’un poison. L’ultime antidote.


Hier erscheint bald ein neuer Release.


Hier erscheint bald ein neuer Release.